Ce site utilise des cookies afin d’améliorer régulièrement l’utilisation du site. Vous vous déclarez d’accord en utilisant ce site Web. Infos supplémentaires

OK
Mythologie Et Histoire

La Ceuillette du gui par les druides gaulois

Le récit le plus connu témoignant de l'importance du gui se trouve dans l'œuvre du romain Pline l'Ancien (23-79 après J.-Ch.). Dans son encyclopédie d'Histoire naturelle, il a décrit la vénération du gui par les druides gaulois.

Aux yeux des druides - c'est ainsi qu'on appelle les prêtres gaulois -, il n'est plus grand objet de vénération que le gui et l'arbre qui le porte, d'autant plus s'il s'agit d'un chêne rouvre. Ils n'accomplissent aucune cérémonie religieuse sans le feuillage de ses branches, si bien qu'on peut supposer que le nom de „druide“ vienne du grec Drys (le chêne). Tout gui croissant sur le chêne rouvre est vu comme un envoyé du ciel et l'arbre lui-même comme un élu des dieux. Il est extrêmement rare de trouver du gui sur le chêne rouvre, et quand les druides le trouvaient, ils le cueillaient dans un grand rituel religieux. Avant tout, il fallait que ce soit le sixième jour de la lune nouvelle,la nouvelle lune qui était le commencement de leur mois, de leur année et de une période qui duraient trente ans; jour où l'astre, sans être au milieu de son cours, est déjà dans toute sa force. Dans leur langue, les druides appellent le gui, le « tout curatif ». Après avoir préparé selon les rites, sous l'arbre, des sacrifices et un repas, ils amenaient deux taureaux de couleur blanche dont les cornes étaient décorées de couronnes. Un prêtre vêtu de blanc montait alors sur l'arbre et coupait le gui avec une serpe d'or qui tombait sans toucher le sol dans une saie blanche (grande blouse celte). Les animaux étaient ensuite sacrifiés en priant que le dieu rende le don accordé à ceux qui en ont fait cadeau. Ils croyaient que le gui pris en boisson apportait la fécondité à tout animal stérile et qu'il était un remède contre tous les poisons.


Source: C. Plinius Secundus: Naturalis historia. Lib. XVI, Cap. 95.

Vous quittez le site Web de l’Iscador AG

Vous quittez le site Web de l’ Iscador AG et vous parvenez dans le site Web d’un autre prestataire. Les contenus qui y sont publiés et leur conception ont été établis sans la participation de l’Iscador AG et sont sous la seule responsabilité de l’autre prestataire. L’Iscador AG n’endosse aucune responsabilité pour l’exactitude, l’exhaustivité et l’actualité de ces informations et des conséquences éventuelles de leur utilisation. Si vous acceptez les mentions ci-dessus, veuillez le confirmer avec D’accord.